Ton Voisin est un Ninja et Il peut Casser un Bras en un Clin d’Oeil. Vois Deux Jours de son Entrainement Ancestral

« Chaque mouvement, chaque parole, chaque action : nous pouvons trouver le moyen de l’améliorer. Voulez-voulez m’ y assister ? » Les élèves Ninja et leur modèle instructeur se répondent.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Sur son tatami mur à mur.

Stéphane Meunier allume calmement quelques tiges d’encens.

Entouré de murs ornés de calligraphies.

Il dépose un sachet rempli de croissants aux amandes.

Nous ne sommes pas au Japon.

Mais bien à Montréal.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« En 2006, un des grands maîtres est venu nous visiter du Japon. Il nous a félicités : « Ici, c’est comme chez moi. C’est la même atmosphère. » On a réussi à ramener le Japon au Québec, s’exclame Stéphane, la voix serrée par l’émotion. On a ramené ces connaissances-là. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

La porte de son Dojo tamisé s’ouvre sur un monde éblouissant.

Un. Puis deux. Puis trois élèves entrent en silence.

Le sourire aux lèvres.

Ils quittent leurs t-shirts. Leurs baskets.

Pour se draper d’habits noirs. De savates de Ninja.

Ses Ninjas en devenir s’apprêtent à recevoir leurs enseignements.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« C’est très important, explique le maître québécois. Ces connaissances vont être perdues au Japon. Contrairement à ce que l’on pense ici, les Japonais ne sont pas intéressés par leur passé historique du combat. Tout est en train de se perdre. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Les élèves s’étirent en attendant le début du cours.

Ils blaguent. Se racontent leurs petites histoires.

Rient même aux éclats.

Visiblement heureux de se retrouver 3 à 4 fois par semaine.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Il y a des croissants pour ceux qui veulent ! Servez-vous ! dit Stéphane. Avec les années, mes élèves sont un peu comme ma seconde famille. Je passe ma vie ici. Six jours semaine. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Aux murs, il arbore fièrement ses diplômes japonais. De chevalier. D’instructeur modèle.

Ses autorisations officielles tracées au pinceau. « En cadeau pour l’école. »

Par le Grand Maître qui a dépassé les 80 printemps.

Masaaki Hatsum.

Mais il est surtout fier de ses photos.

Celles avec sa famille Ninja.

Son père instructeur : Kacem Zoughari.

Son grand-papa qui a formé son professeur : Ishizuka Sensei.

Récemment distingué, par l’empereur en personne, d’une médaille du mérite. 

Et celles avec ses élèves qu’il emmène régulièrement au Japon.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« On fait des sessions d’apprentissage intense au Japon. On rencontre mon grand-père spirituel. On a une relation très intime. Toujours invités. Toujours bien reçus. Ses honneurs nous touchent jusqu’ici au Québec. »

Il est 18h30. Tout le monde est là.

Un mot de Stéphane.

Les élèves s’alignent. Sur les genoux.

Un message d’encouragement des temps anciens.

L’enseignement peut commencer.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Il ne faut pas confondre les sports de combat et les arts martiaux, insiste Stéphane. Les arts martiaux ressemblent à la musique. C’est pas parce que tu as 80% de la technique dans les arts martiaux que tu vas réussir. Le 20% restant. Imagine que tu es en concert. Que tu es guitariste d’un des plus grands groupes de rock au monde ! Que tu as 80% de la chanson ! Il te manque 20%. ll manque une chose. Une note au bon moment. Il y a une pause au mauvais endroit. Imagine le résultat. En art martial c’est pareil ! »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

En concertation avec ses élèves, le premier exercice est choisi.

Un apprenti s’avance vers le maître.

Les autres regardent en silence.

Stéphane montre. Lentement. Chaque mouvement.

« Sans force ! Juste la technique. »

Une fois. Deux fois. Trois fois. « C’est à vous ! »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« En sport, 80% c’est génial ! Imagine un athlète qui réussit son coup à 80% du temps. Un hockeyeur qui touche la rondelle à 80% du temps et marque ! C’est génial ! T’as ta place aux Canadiens ! En Ninjutsu… ça ne suffit pas. C’est une question de survie ! C’est un art de survie ! »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Et là… Surprise !

Personne n’est aligné proprement.

Les apprentis Ninja se répartissent au hasard sur le tatami.

Et combattent !

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« La pratique Ninja, c’est comme dans la vie. C’est pas du Judo ! Pas du Karaté. Des sports récents. Disciplinés. Quand tu te fais attaquer dans la rue, tes assaillants ne se placent jamais comme prévu. Le Japon féodal était un endroit où ce n’était pas glorieux. Pour survivre, il fallait être au Top. Se préparer à toutes les situations. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Chaque attaque est répétée.

Lentement.

Sans force.

Une fois dans un sens.

Une fois dans l’autre.

Chaque défense est répétée.

Lentement.

Sans force.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Une fois dans un sens.

Une fois dans l’autre.

Seul le résultat compte !

Parer à toutes les éventualités.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« On ne vient pas au dojo 6 à 7 fois semaine pour pratiquer. C’est pas comme ça que ça fonctionne. Ça, c’est un gym. Quand on rentre dans une école, on vient apprendre quelque chose. La partie gym, c’est un peu les devoirs personnels hors du Dojo. Quand quelqu’un vient au Dojo, on apprend du professeur… du maître modèle.  Il montre. On apprend. Et on pratique à la maison. La prochaine fois au Dojo, on reconfirme. Si c’est bien. Si c’est OK. On continue. C’est une pratique qui est personnelle. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Les hommes s’entrainent avec les hommes.

Les femmes s’entrainent avec les hommes.

Les femmes s’entrainent avec les femmes.

Les hommes s’entrainent avec les femmes.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Cet art martial ne nécessite pas de force, mais bien de la technique. Un élève résiste à l’attaque. L’autre utilise de la technique sans force pour passer le coup. Si la technique sans force fonctionne durant l’exercice, imaginez ce que cela donne dans la vraie vie avec de la force. Avec, on arrache tout ! »

Nouvel apprentissage.

Les armes font leur apparition.

Un couteau en plastique.

Un sabre de bois.

Un bâton.

Les Ninjas tombent lentement.

Se relèvent.

Répètent. Apprennent. Confirment.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Si la personne résiste, c’est le pire. Ici, on arrête toujours à la limite ! En 16 ans, on a eu une seule blessure. C’est une personne qui persistait à faire la technique de travers.  »

Les anciens aident les nouveaux.

Tous les niveaux sont mélangés.

Les conseils sont susurrés.

Les fiertés sont ravalées.

Même dans les pires situations.

« L’esprit et l’attitude du Ninjutsu sont plus authentiques, explique un élève. Ce n’est pas un sport. J’ai fait trente ans de karaté. C’était trop compétitif. Trop pour la compétition. Pour gagner des tournois. Il y a des sports martiaux et des arts martiaux. Ici, on s’entraine très doucement. Sur la technique et non sur la force. On apprend la technique. Être Ninja, c’est aussi l’art de savoir où est le danger. Le prévenir. Toujours. On évite le trouble. Et quand le trouble te cherche, on prend des décisions. J’ai jamais eu à en prendre. J’ai toujours réussi à éviter le trouble. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

C’est la pause.

Certains sont visiblement fatigués.

D’autres sont encore en pleine forme.

Tous ont hâte de se retrouver à la fin de la semaine.

Pour le camp d’entrainement.

Sur trois jours.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Frêles. Armoires à glace. Jeunes. Séniors.

Tous vont s’entraîner ensemble.

Durant de longues heures.

En pleine nature.

Au bord du fleuve.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Sur trente ans de pratique, ça fait 10 ans que je ne me pose plus de questions sur ce qui m’arriverait si je me faisais agresser ! Raconte Stéphane. Ça fait très longtemps que ça ne fait plus partie de moi. Ce pour quoi j’avais commencé : me défendre ! »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Il est 20h. 

Vendredi soir.

Sur une petite île à l’ouest de Montréal.

Une grosse partie des étudiants est réunie.

« Prêts ! »

À apprendre. À s’entrainer. À s’amuser.

Leur seul ennemi. Les moustiques.

Partout en ce temps là de l’année.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« On a de la chance, nous ! confie Stéphane.  Au Japon féodal c’était caché. Tu ne voulais pas montrer aux autres quand tu te plantais, où tu te plantais. La vie de ces gens-là en dépendait. Il n’y avait pas de je n’ai pas cette partie-là de la technique, je suis désolé. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Au-delà des apparences.

La horde de Ninjas ressemble à une famille.

On se montre des photos.

On se donne des conseils.

On s’échange de l’antimoustique.

On vie ensemble.

Soldats. Colonels. Chirurgiens.

Gardes du corps. Repentis de la rue.

Mère de famille. Passionnés.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Il y a quatre règles qui changent tout entre le sport de combat et notre art de guerre. Dans la rue, quand quelqu’un te tombe dessus, tu n’as pas 6 à 8 semaines de préparation avant. C’est la vraie vie. Aussi dans un sport, tu sais qu’il y a un arbitre qui va être écouté quand il dit que c’est assez. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Enfin, hors du Dojo.

Les ninjas semblent voyager dans le temps.

Les pieds ancrés sur la terre.

Sur l’herbe.

On s’entraine au deux contre un.

Bâtons et sabres de bois en main.

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Dans un sport, tu sais que la personne en face de toi ne sera pas armée dans l’octogone. Tu sais qu’on ne va pas te sortir un couteau de poche ou un couteau de boucher de 13 pouces d’un sac à dos comme dans la rue. Enfin, dans l’octogone tu sais aussi que dans un combat, la personne en face de toi va être seule, si c’est les règles. Dans la rue, il y a en général plus d’une personne contre une. Montréal est une ville très sécuritaire, mais ces choses là arrivent. Ces quatre règles-là changent énormément de choses. »

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

Rongés par les maringouins.

Happés par le plaisir.

Les élèves et leur professeur ne voient pas la nuit tomber.

Ils vont veiller longtemps …

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

NINJA REAL MONTREAL NINJUTSU FOREST DOJO FIGHT JAPAN Photoreport MICHAEL MONNIER

« Chaque mouvement, chaque parole, chaque action : nous pouvons trouver le moyen de l’améliorer. Merci infiniment ! » Élèves et professeur se répondent.




7h42-PARTAGE

glisse

Plus d'articles