_1MSUJVvdBo

Du Fun avec des Guns

 

T’es allé en Afghanistan?

« Non moi j’ai fait parti d’une autre équipe. Je me suis blessé pendant l’entrainement. Moi j’étais en deuxième ligne. »

« Des armuriers y en sortent peut-être cinq à dix sur les deux mille gars. On est pas tant que ça d’armurier qui sortent à la fois. Quand mon tour est venu, j’étais blessé. J’ai fait des missions à l’intérieur du pays. J’ai fait cinq ans comme ingénieur de combat sur les quinze ans que j’ai fait. Après ça j’ai fait 10 ans comme armurier. »

 

FUN TIME WITH WEAPONS

 

C’est quoi tes blessures?

« Épaule gauche. La droite a trop compensé. Mais c’est la gauche, j’ai quatre trous dedans. Les deux mains, genou droit, colonne dorsale et les omoplates. J’ai de l’arthrose avancé dans le dos. C’est de l’accumulation de bobos. C’est pas une seule blessure. J’ai tellement compensé pour protéger mes blessures que j’ai hypothéqué mon corps. »

« Mes rapports médicaux disent que je peux travailler deux heures par jour, quatre jours semaine. Personne veut me prendre. »

 

7h42

7h42

 

Et sur le plan psychologique?

« Comme beaucoup de militaires, je fais de l’hypervigilance : tout le temps prêt, tout le temps sur la défensive, tout le temps à checker partout, à devenir surprotecteur. »

« Pour un civil c’est trop, pour nous, on considère c’est correct parce que c’est ça notre job. Parce que l’autre bord faut que tu te checkes en tabarnac. Tu peux jamais savoir d’où la menace peut venir. »

« Une guerre conventionnelle c’est pas pire. Tu le sais. L’ennemi est en uniforme. Il y a des règles de guerre. C’est pas un enfant ou une femme qu’ils ont bourré de bombes. Tu sais même pas lequel qui est lequel. Des fois ils le savent, les règles d’engagement. Ils tirent et ils crissent le gun à terre. Il vient de te tirer tabarnac, mais là tu peux rien faire parce qu’il n’est plus armé. »

 

7h42

 

Comment t’en es venu à réparer des armes à air comprimé?

« Un gars ouvre un guncase d’arme à feu. Là je regarde la bébelle qu’il déplie. Ayoye! C’est pas un gun à paintball ça, on dirait un vrai gun! Mais c’est sûrement pas un vrai s’il est là. Je me retourne vers mon ami et je lui dis : c’est dont ben hot ça batinse, c’est quoi ça? »

« Le gars se revire vers moi et me dit : ben c’est un airsoft. C’était une communauté fermée à l’époque. Airsoft Canada. Y avait pas de magasin qui vendait ça encore. Y avait rien. Pis c’était illégal d’en rentrer. Même si c’est un jouet à tire-bille. Ça m’a intéressé. J’ai essayé d’en trouver et j’ai pas réussi. J’ai continué à jouer au paintball dans la CXBL [ndlr Ligue canadienne paintball extreme]. »

7h42

 

« Quelques années plus tard, un gars de l’armée avec qui je travaillais m’en a apporté un. J’aimais pas trop le modèle. Moi je démonte tout, depuis que je suis jeune. Je l’ai pogné devant lui et je l’ai strippé. Ces yeux sont devenus ronds comme des billes. Je connaissais pas ça. J’ai commencé à partir de là. Un mois après, c’est moi qui réparais leurs guns. Pis c’est resté de même. »

 

FUN TIME WITH WEAPONS

FUN TIME WITH WEAPONS FUN TIME WITH WEAPONS

 

« Je suis armurier de métier. Je faisais déjà des paintballs. Pis je me suis mis à tripper là-dessus, des airsofts. Entre-temps les paintballs ont baissé en popularité, mais le airsoft a grimpé. »

« Il y avait juste des magasins en ligne qui en vendaient et on était peut-être deux ou trois au Québec à pouvoir les réparer. Mais j’étais le seul armurier de formation à toucher aux airsofts. Ça fait que mon nom a grossi. »

 

7h42

 

Pourquoi tu fais ça?

« Je le fais plus par hobby qu’autre chose. J’ai tout le temps fait ça. J’ai pas de vie d’un sens. Une chance que j’ai le bébé asteure parce que j’ai pas de vie. Soit que je suis sur les champs de tir ou soit je m’amuse à taponner des armes, à les entretenir. Sinon je fais rien d’autre. »

« Moi c’est tout le temps le small arms qui m’a fait tripper.» Tout ce qui est portatif. J’ai tout le temps tapoté sur les petites affaires. Un peu comme les horlogers. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-10

 

Est-ce qu’il y a une grosse demande pour ce que tu fais?

« Ça brise facilement. C’est tellement mal fait ces bébelles-là. C’est fait en Chine, pour la plupart. Pis le chinois y travaille croche en tabarnac. La qualité des métaux utilisés est tellement cheapos que ça arrête pas de casser. T’en répares ben plus que tu peux réparer d’armes à feu. Parce que pour les armes à feu, il y a des normes de qualité. Ça fait qu’en général, c’est quand même assez fiable à comparer à ces bébelles-là. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-11

 

Est-ce que c’est légal, maintenant, un airsoft?

« Pour qu’un airsoft soit légal, il doit tirer entre 366 et 499 pieds par seconde. Le monde, ils disent 500, mais c’est faux. Parce qu’à 500, tu deviens une arme. Par contre la loi est stupide. Parce que la majorité des terrains extérieurs vont tolérer jusqu’à 400 pieds. Y en a qui vont tolérer des guns à springs jusqu’à 450, un sniper. »

« Nous autres c’est 350, calice. Si je te tire dessus à bout portant, à 350 tu vas brailler à ta mère. À 320 ça rentre dans la peau. Un de mes amis a perdu une dent. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-12

 

Ça te prend combien de temps pour réparer un gun?

« Je travaille pas vite vite. Avec les bobos que j’ai, ben ça va à la vitesse que ça va et ce que je suis capable de faire. Je le fais par hobby, pour m’occuper. »

« Y a des journées, je peux rien faire pantoute, ça marche pas bien pantoute mon affaire. Ben ces journées-là, c’est plate à dire, mais j’en fais pas. »

« Ça devrait pouvoir se faire en deux jours, habituellement, une job de même, moi ça me prend deux semaines. Je taponne à peu près deux heures par jour. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-13

 

Est-ce que tu joues souvent au airsoft?

« Ça m’arrive encore de jouer un peu au airsoft. On joue dans un groupe où c’est mollo. On est beaucoup de blessés, des anciens militaires. Il y a beaucoup de civils, aussi. »

« Mais des fois, comme que je dis à du monde, faut qu’ils fassent attention. Ils jouent sur une ligne. Leur entrainement, ceux qui mettent des vidéos de leur entrainement sur YouTube… c’est que là tu commences à ressembler à une milice. Pis c’est totalement illégal d’entrainer une milice au Canada, peu importe le type d’armes que tu prends. Vous êtes tous habillés pareils. Vous avez des drills militaires. »

« Moi, ces games-là et ces groupes-là, je me tiens loin d’eux autres. Ils se prennent plus militaires qu’un militaire. Ça, ça m’énerve. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-14

 

Et pourquoi ça te dérange?

« Moi j’ai servi pour vrai. C’est pas un jeu, c’est la guerre esti. On est pas là pour aller jouer. C’est pas une petite bille : “Hit chu mort! Je reviens tantôt.” »

« Non. Là tu tues du monde pour vrai tabarnac. C’est pas une game. C’est pas un party. On te forme à tuer et on te donne un mandat pour aller tuer l’autre bord. Attends un peu là. C’est pas le même stress. C’est pas la même adrénaline. Tu vires pas PTSD [NDLR Trouble de stress post-traumatique] en jouant au airsoft. Pis tes chums, t’es vois pas revoler en morceaux. Pis d’aller dire à sa blonde après : “Ben. Je m’excuse, mais j’étais là.” Ça marche pas comme ça. C’est une autre affaire. À la base, le airsoft, c’est un jeu. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-15

 

« Comme un de mes buddys, à un moment donné, me dit : “Ah. On a une game officielle en fin de semaine.” Arrête-moi ça. T’as pas de game officielle. Vous êtes pas pour vrai des équipes, vous êtes des regroupements d’amis. »

« Pis vous vous habillez tous pareils, avec de l’équipement militaire… jusqu’à un certain point. Pis d’agir avec une discipline et une drill militaire, vous êtes borderline, tant qu’à moi, vous jouez sur la loi en esti… d’être des milices armées. Ce qui est totalement illégal au Canada. Pis vous êtes borderline de personnifier un soldat. Pis ça, tu vois rien que ça au airsoft. »

« Y en a, des gars, c’est vraiment imbécile. Ils sortent habillés de la tête au pied de chez eux avec le holster à pistolet. J’en ai même vu rentrer au dépanneur avec l’esti de pistolet d’airsoft dans le holster. Toi t’es un criss de champion. »

« Je te mettrais mon vrai pistolet P226 pis mon pistolet d’entrainement, je te les mets tous les deux sur la table et je te fais le test. Tu vas me dire lequel qui est le vrai, lequel qui est le jouet. Bonne chance. J’ai pogné tout le monde. »

Photoreport LOUIS GOBEILLE

« Faire prendre conscience au monde que c’est pas des jouets à mes yeux. C’est vraiment le fun comme sport, mais c’est pas un jouet. Parce qu’un jouet, ça blesse pas. »

« Regarde à quel point c’est réel. Les vraies pièces fittent parfaitement, sans modifications, sur un jouet. Tu peux pas faire la différence. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-16

 

Et que penses-tu de la position de la NFA sur la dérèglementation du transport et de l’entreposage des armes à air comprimé?

« C’est pas parce que je suis un membre actif de la NFA [NDLR. Association Canadienne pour les Armes à feu] que je suis d’accord avec tout ce qu’ils disent. Ça devrait être transporté dans un guncase. Comme n’importe quelle arme. Tu vas faire paniquer le monde. C’est une question de responsabilité. Pas besoin qu’il soit barré dans le guncase, mais dans un sac approprié pour le transport de ça. C’est une belle niaiserie qu’ils font parce que ça va déresponsabiliser le monde. L’éducation doit se faire aux jeunes et aux parents qui pensent qu’ils ont acheté un jouet à leurs enfants. C’est pas un jouet. Un jouet crèvera pas des yeux et cassera pas des dents. »

 

7h42-FUN TIME WITH WEAPONS-17




7h42-PARTAGE

glisse

Plus d'articles